CALIGULA ( 16/03/37-24/01/41 )

Sesterce de bronze, Rome, vers 37-38
Avers : C CAESAR AVG GERMANICVS PON M TR POT : Sa tête nue, à droite

Revers : AGRIPPINA DRVSILLA IVLIA / SC : Les trois surs de Caligula.

Références : RIC : 33 (R) ; COHEN : 4 (25 Fr)

Exemplaire illustré : Numismatic Ars Classica, Auction 27, Mai 2004 n° 323 : 12 000 CHF => 13 500 CHF

Photographie reproduite avec l'aimable autorisation de : Numismatic Ars Classica

Informations historiques :

Le revers de ce rare sesterce représente les trois soeurs de Caligula avec lesquelles, selon Suétone, il aurrait eu des relations incestueuses. Caligula leur donna les honneurs des vestales. Quand sa passion fut refroidie, il les exila toutes dans des îles éloignées, à l'exeption de Drusilla, qui échappa à ce destin, par la mort. C'est durant la période de son attachement à ses trois soeurs que ce sesterce fut émis, elles sont représentées sous les traits de la Sécurité, la Piété et la Fortune.

SUETONE, Vie des douze Césars ,Caligula XXIV : " Il entretint des relations incestueuses avec toutes ses soeurs, et devant tout le monde, à table, il les faisait placer tour à tour au-dessous de lui, tandis que sa femme se tenait au-dessus. En ce qui concerne Drusilla, on croit qu'il la déflora quand il portait encore la pretexte, et qu'il fut même un jour surpris un jour entre ses bras par leur aïeule Antonia, chez qui tous deux étaient élevés ; plus tard, il l'enleva au consulaire Lucius Cassius Longinus qui l'avait épousée, et la traita publiquement comme sa femme légitime ; tombé malade, il l'institua même héritière de sa fortune et de l'empire. Quand eller mourut, il ordonna une suspension générale des affaires, et, pendant cette période, se fut un crime capital d'avoir ri, de s'être baigné, d'avoir dîné avec sa femme ou ses enfants... Son amour pour ses autres soeurs ne s'accompagna ni d'une semblable passion ni de pareil égards, puisqu'il les prostitua souvent à ses mignons ; il eut ainsi plus de facilité lors du procès d'Aemilius Lépidus, pour les faire condamner pour adultère et comme complices de la conjuration que ce dernier tramait contre lui..."

DION CASSIUS, Histoire Romaine, Livre 59, XXII : "Lépidus, son amant, son mignon, le mari de Drusilla, qui avait commerce aussi en même temps que lui avec ses autres soeurs, avec Agrippine, avec Livia, à qui il avait accordé de demander ses charges cinq ans avant l'âge légal, qu'il avait désigné comme son futur successeur à la tête de l'empire : il le fit mettre à mort ... Ses soeurs, pour avoir eu commerce avec Lepidus, il les relega sur des îles du Pont, leur lançant dans une lettre au sénat mile accusations d'impiété et de devergondage ; quant à Agrippine, il lui remit les ossements de Lepidus dans une urne, en lui ordonnant de la rapporter à Rome en la serrant sur son giron pendant tout le voyage. Et comme on avait voté pour elles, à cause de lui bien sur, une foule d'honneurs, il interdit d'accorder la moindre marque d'honneur à aucun de ses parents. "

Taille à la livre
Poids Théorique
Nombre d'exemplaires rencontrés
Nombre d'exemplaires dans le trésor de Reka Devnia
Internet
Ventes
Total
1/12e
27,06
> 26
   
Sans objet
Cotations
Rareté Exceptionnel Superbe TTB TB B+ B
RR 15 000 € 9000 € 3500 € 1750 € 1200 € 700 €

Copyright © frederic weber

Tous droits réservés, reproduction partielle ou intégrale interdite sans l'accord écrit de l'auteur.